mer. 2 + jeu. 3 + ven. 4 mars

20:30 — Durée : 1h20

Maillon-Wacken

théâtre, musique

Belgique

En espagnol et français, surtitré en français et en allemand

partager

Concentracìon - Le camp de Chacabuco, grand œuvre du Général Pinochet

En écho au spectacle Children of Nowhere de Fabrice Murgia et Dominique Pauwels.

Stammtisch Maillon+
Maillon+, l’association des abonnés du Maillon, vous propose de vous retrouver pour échanger vos impressions.
jeu 3 mars, à l’issue du spectacle
Maillon-Wacken (coin Maillon+)

[Stammtisch] : nm. Composé de Stamm (« tronc, famille, tribu ») et Tisch (« table »), littéralement « table de la tribu ».

Pied en coulisses

Pied en coulisses ? Un parcours artistique permettant à des élèves de porter un autre regard sur la création contemporaine.

Théâtre documentaire, le spectacle part de l’évocation du désert pour entrer peu à peu dans l’univers de cette ville morte et de ces vies détruites. Par petites touches, il mêle travail vidéo, poèmes de Neruda et récits chargés de non-dits de survivants du camp ou d’exilés chiliens à travers le monde.

Fabrice Murgia, metteur en scène, et Dominique Pauwels, compositeur, se sont rencontrés en 2010 à Bruxelles à la suite du festival Premières et sont partis ensemble pour un projet en trois volets sur les lieux désertés par l’humanité.

Ghost Road, accueilli au Maillon en 2013, nous faisait voyager le long de la route 66, qui traverse les États-Unis d’est en ouest.

Avec Children of Nowhere, Fabrice Murgia nous emmène au nord du Chili, dans le désert d’Atacama, dans l’ancienne ville minière de Chacabuco, transformée en camp pour prisonniers politiques, en 1973, sous la dictature de Pinochet.

« On est plus dans la recherche d’une identité politique, dans la tentative de réparer des silences », souligne Fabrice Murgia.

Le quatuor de violoncelles et la chanteuse lyrique portent dans leur envol le poids de ces souffrances restituées ; on y retrouve la voix grave et la présence charismatique de l’actrice flamande Viviane De Muynck.

  • De : Fabrice Murgia
  • : Dominique Pauwels, Cie Artara / LOD muziektheater
  • Avec : Viviane De Muynck
  • Texte et mise en scène : Fabrice Murgia
  • Composition musicale et installation sonore : Dominique Pauwels
  • Chanteuse : Lore Binon
  • Quatuor de violoncelles : Aton’ & Armide collective
  • Assistanat à la mise en scène et traduction : Rocio Troc
  • Réalisation des images : Jean-François Ravagnan
  • Création vidéo : Giacinto Caponio et Jean-François Ravagnan
  • Création lumière : Enrico Bagnoli
  • Création costumes : Marie-Hélène Balau
  • Arrangements musique électronique : Maarten Craeynest
  • Recherches : Vincent Hennebicq et Virginie Demilier
  • Avec la complicité de : Daniel Cordova
  • Régie générale et plateau : Matthieu Kaempfer
  • Régie son : Marc Combas
  • Régie vidéo : Dimitri Petrovic
  • Régie lumière : Kurt Bethuyne
  • Réalisation costumes : Atelier de costumes du Théâtre National-Bruxelles
  • Production : Cie Artara & LOD muziektheater
  • Coproduction : manège.mons et la Fondation Mons 2015 - Capitale européenne de la Culture / Théâtre National, Bruxelles / Maillon, Théâtre de Strasbourg – Scène européenne / Théâtre de Namur / Festival Perspectives, Saarbrücken / Théâtre Jean-Vilar, Vitry-sur-Seine
  • Avec le soutien de : : Wallonie-Bruxelles International, de Vlaamse Gemeenschap, d’Eubelius et de Riva Audio (www.rivaaudio.be). Fabrice Murgia est artiste associé au Théâtre National, Bruxelles. Nous remercions chaleureusement pour leur temps et leur générosité : Juan Fuentes Botto, Diego Bustos, Matthieu Cabiac, Alejandra García Castillo, Sebastian Castro, Maie Degove, Jorge Cuevas Diaz, Blas Espinoza, David Espinoza, Matias Ignacio!Fuentes García, Juan Cristobal!Fuentes García y Nicolás Bautista Fuentes García, Raul Gutierrez, Leslie Horowitz, Gilberto Jamed, Enrique Jenkin, Medhi Kerouani, Jaime Lara, Carolina Larenas, Alejandra Lody, Martina Quiroz Lody, Jorge Montealegre, Angel Nuñez, Jose Luis Olivari, Patricio Ortega et l’Association des Chiliens de Liège, Juan Radrigan, Anita Vallejo

Préoccupé par la dimension politique et intime de l’immigration (traitée dans son spectacle Exils), Fabrice Murgia a rapidement manifesté son intérêt pour le projet. Depuis 2009, nous avons suivi de près la progression remarquée de Fabrice sur la scène belge et internationale, saluant son approche très cinématographique de la mise en espace. Nous sommes heureux de confronter la qualité de ses atmosphères visuelles et sonores au monde du cirque et de l’opéra.

Formé au Conservatoire de Liège (ESACT - Ecole supérieure d’acteurs) par Jacques Delcuvellerie, Fabrice Murgia travaille comme auteur et metteur en scène à la tête de la Cie Artara, ensemble de performers soucieux de témoigner du monde avec le regard et le langage de leur génération. En 2009, il écrit et met en scène son premier spectacle, Le chagrin des Ogres.

Fabrice Murgia devient alors artiste associé du Théâtre National-Bruxelles. C’est dans ce cadre qu’il créé ses deux spectacles suivants : LIFE:RESET / Chronique d’une ville épuisée, et Dieu est un DJ, adapté du texte de Falk Richter. En 2012, Fabrice Murgia dévoile sa création Exils, ouvrant l’ambitieux projet européen « Villes en scène / Cities on stage ». La même année, Les enfants de Jéhovah est créé au Théâtre Vidy-Lausanne, puis Ghost Road voit le jour, opus poétique et chanté sur les lieux en déréliction, les choix de vie « hors monde » et la question du vieillissement.