mar. 14 + mer. 15 mars

20:30 — Durée : 55 min

POLE-SUD

Danse

France

Accessible aux spectateurs allemands

partager

Rencontre avec Radhouane El Meddeb

Temps fort avec Radhouane El Meddeb qui sera à Strasbourg du 14 mars au 2 avril.

Présenté avec POLE-SUD

Saisi par la force des images d’une vidéo du danseur américain Steve Paxton improvisant sur les Variations Goldberg de Jean-Sébastien Bach, Radhouane El Meddeb ressent le besoin de se raconter sur scène au son de cette partition musicale riche en nuances.

Ainsi naît À mon père…, hommage posthume, qui se veut comme une ultime réconciliation. Une danse qui raconte le vide laissé par la disparition, le long processus de deuil. Lui sur un socle, dans une danse minimaliste, tout en retenue, nous raconte peu à peu l’acceptation de ce chagrin. En contrepoint une sculpture de l’artiste céramiste tunisien Malek Gnaoui est posée au sol. Objet esthétique mais aussi chargé de la symbolique de l’animal sacrificiel, cette sculpture nous rappelle la place inhérente de la mort dans nos vies, moments de tristesse mais aussi de fête et de partage.

N’ayant pas fait ses adieux à son père, le chorégraphe se raconte dans son intimité, en écho également à l’actualité des révolutions arabes aux menaces d’une pensée plus obscure.

///////////////

Formé à l'Institut Supérieur d'Art Dramatique de Tunis, Radhouane El Meddeb démarre sa carrière comme comédien. Il collabore à de nombreux projets théâtraux et cinématographiques et participe à plusieurs stages de danse, discipline qui l’interpelle particulièrement. Il réalise alors son premier solo, Pour en finir avec moi, en tant que chorégraphe et danseur. C’est là un véritable tournant dans son parcours, il se destine désormais exclusivement à la danse. C'est un chorégraphe qui est aussi à l’aise avec les formes intimistes que les pièces chorales, comme en témoigne Au temps où les Arabes dansaient..., que l’on a pu découvrir la saison 14/15 à POLE-SUD. Ses créations sont toujours nourries de son rapport intime à des thèmes issus de son univers culturel. C'est une danse délicate, sensible et engagée qui nous raconte un rapport au corps si différent.

  • Conception, chorégraphie, interprétation : Radhouane El Meddeb
  • Collaborateur artistique : Moustapha Ziane
  • Plasticien : Malek Gnaoui
  • Scénographie : Annie Tolleter
  • Réalisation sonore : Olivier Renouf
  • extraits des Variations Goldberg de : Johann Sebastian Bach
  • interprétées par : Glenn Gould
  • Lumière : Xavier Lazarini
  • Costumes : Cidalia Da Costa
  • Régisseur général : Bruno Moinard
  • Régisseur son : Jonathan Reig
  • Administration-production : Bruno Viguier
  • Diffusion-production : Michel Chialvo
  • Production : La Compagnie de SOI
  • Coproduction : Festival Montpellier Danse 2016 / La Briqueterie Centre de Développement Chorégraphique du Val de Marne, Vitry-sur-Seine / POLE-SUD, Centre de Développement Chorégraphique, Strasbourg
  • Soutiens : CND, un centre d’art pour la danse, Pantin - accueil en résidence
  • Création : Festival Montpellier Danse 2016 les 1er et 2 juillet 2016
  • Radhouane El Meddeb est artiste associé au  : CENTQUATRE-Paris
  • La Compagnie de SOI est subventionnée par : la Direction Régionale Affaires Culturelles Île-de-France - Ministère de la Culture et de la Communication au titre de l’Aide aux compagnies chorégraphiques.