mar. 25 au sam. 29 avril

horaires multiples Durée : 2h10

Maillon-Wacken

Théâtre

Liban, Canada, France

En français surtitré en allemand
Jeudi 27 + vendredi 28 + samedi 29 : possibilité de faire deux spectacles de Wajdi Mouawad en une journée (horaires combinés pour voir Seuls également)
Accessible aux spectateurs allemands

partager

Café avec Wajdi Mouawad

Envie d’en savoir plus sur un spectacle  ? De partager un moment d’échange en direct avec les artistes  ? Ces rendez-vous qui démultiplient les possibilités de dialogue sont faits pour vous.

Au volant de sa voiture, Geneviève Bergeron pleure en écoutant la voix sublime d’une célèbre diva québécoise. Elle voit défiler ses manques. Elle, l’avocate spécialisée en médiation de conflits internationaux, est incapable de nommer le moindre de ses désirs.

Sa jeunesse est passée. Elle le comprend mais ne sait pas encore combien sa coupe est pleine ; la goutte dérisoire l’attend patiemment dans la chambre 2121 du palace d’Ottawa.
Cheveux en bataille et parka fourrée, Layla, experte en sinistres mandatée d'urgence, débarque. Même âge et même besace pleine que Geneviève. Au bout du portable : son père, Libanais exilé, qui se plaint.
Cette tragi-comédie s’appuie sur une scénographie associant montage sonore, image, vidéo, croquis dessiné, traitement virtuel des objets…
Annick Bergeron, seule actrice sur scène, incarne superbement ces deux femmes et leur trajectoire parallèle : l’expérience de la privation de la langue d’origine et de l’exil.

/////////

Depuis le Liban, en passant par ses aller-retours entre la France et le Québec, Wajdi Mouawad est un auteur-voyageur qui tisse des liens, tend des fils entre le passé et le présent, l’Orient et l’Occident, l’intime et l’universel. Le monde théâtral et littéraire de Wajdi Mouawad est dur et violent mais c’est pour mieux nous révéler notre capacité à échapper aux fatalités, à utiliser nos faiblesses et nos désespoirs comme autant de raisons d’être ensemble. Ses pièces sont des traversées initiatiques, elles nous emportent du pas de notre porte, du quotidien de nos sofas cathodiques vers des rivages anciens, des terres promises depuis si longtemps que nous n’osons plus les rêver.
Dans sa quête incessante de la famille primordiale, Wajdi Mouawad propose des rituels nécessaires. Les deux tragédies domestiques présentées cette année au Maillon invitent à vivre une reconstruction individuelle autant qu’une réunification collective. Son théâtre est un lieu d’élaboration d’un sens partagé par un chœur que nous formons, à vivre selon votre bon plaisir en deux jours ou en une seule soirée.

  • Texte et mise en scène  : Wajdi Mouawad
  • Inspiré par : Annick Bergeron, Nayla Mouawad
  • Interprétation  : Annick Bergeron
  • Dramaturgie : Charlotte Farcet
  • Assistance à la mise en scène : Alain Roy
  • Scénographie et dessins : Emmanuel Clolus
  • Lumière : Éric Champoux
  • Assisté de : Éric Le Brec’h
  • Costumes  : Emmanuelle Thomas
  • Conception et réalisation vidéo : Wajdi Mouawad, Dominique Daviet
  • Direction musicale : Christelle Franca
  • Composition : David Drury
  • Réalisation sonore : Michel Maurer
  • Maquillages : Angelo Barsetti
  • Avec le concours de : équipe technique du Grand T
  • Décor construit aux : Ateliers du Grand T
  • Avec les voix de : Annick Bergeron, Christelle Franca, Aimée Mouawad, Wajdi Mouawad
  • Musiques additionnelles : Je ne suis qu’une chanson de Ginette Reno, Saat Saat de Sabah, Étude Op. 76 nr2 de Jean Sibélius
  • Production  : La Colline, Théâtre national
  • Coproduction : Au Carré de l’Hypoténuse-France & Abé Carré Cé Carré-Québec - compagnies de création / Grand T, théâtre de Loire-Atlantique / Théâtre national de Chaillot, Paris / Théâtre de l’Archipel, Scène nationale de Perpignan / Quartz, Scène nationale de Brest
  • Résidences de création  : Athanor, Ville de Guérande / Grand T, Nantes
  • Remerciements : Deirdre Bergeron, Léandre Bergeron, Mylène Chabrol, Eveline Desharnais, François Douan, Sylvie Fradet, Abdo Mouawad, Louise Otis, Marie-Eve Perron, Jean- Claude Retailleau, Baptiste Vrignaud
  • Sœurs est publié aux : Éditions Leméac Actes Sud-Papiers