Le projet théâtral international Moving Borders, cofinancé par le programme Europe Créative de l’Union européenne, a démarré fin mars par une réunion en ligne d’une journée. Le Maillon, Théâtre de Strasbourg – Scène européenne est l’une des sept structures porteuses du projet piloté par Hellerau – Centre d’arts européen (Dresde, Allemagne). La mise en ligne du site internet a lieu ce jour, 23 avril 2020.

Moving Borders est une coopération entre sept théâtres, festivals et structures publiques européens dans le domaine des arts performatifs. Deux ans durant, cette coopération donnera lieu à un projet artistique – Ark, par le collectif britannique Quarantine, qui réunit des artistes et des producteurs – dont une version in situ sera présentée dans chacune des sept villes européennes partenaires : Athènes, Dresde, Mülheim an der Ruhr, Porto, Strasbourg, Utrecht et Varsovie. Chaque version sera réalisée avec des artistes et des citoyens locaux, et adaptée en fonction des spécificités démographiques, historiques, culturelles et sociologiques de chaque ville. Le collectif Quarantine a pour projet la construction, concrète ou métaphorique, d’une arche qui permettra d’accueillir en son sein des manifestations publiques et des rencontres entre citoyens.

Ce projet collectif et participatif interroge la notion de frontière et ses manifestations dans nos sociétés contemporaines européennes. Il a pour thème les frontières que nous rencontrons quotidiennement : celles qui peuvent séparer, empêcher les individus d’aller les uns vers les autres et qui entretiennent les inégalités, mais aussi celles qui permettent le bon fonctionnement de communautés caractérisées par la diversité, au sein desquelles respect mutuel et reconnaissance sont possibles par la présence de limites définies, pouvant aller jusqu’à encadrer le principe de la libre parole. Dans une Europe confrontée à un dangereux renouveau des mouvements nationalistes et xénophobes et à un accroissement des inégalités économiques, cette arche incarnera une vision positive des formes multiples du vivre-ensemble.

Désormais, la préparation de ce projet de longue haleine a démarré dans toutes les villes partenaires. Elles conduiront à la prochaine étape (laboratoires de recherche et ateliers) à l’automne 2020. Au printemps et à l’été 2021, sept versions différentes de l’arche seront conçues et présentées dans les villes partenaires. Strasbourg sera la première ville partenaire à réaliser le projet, en avril.


Le collectif Quarantine
Quarantine a été fondé à Manchester en 1998 par les metteurs en scène Richard Gregory et Renny O‘Shea ainsi que le scénographe Simon Banham. Il réalise des projets théâtraux, performatifs et des interventions dans l’espace public dans le monde entier. Ces 20 dernières années, le collectif a conçu aussi bien des formats scéniques conventionnels que des formats aussi variés que des fêtes familiales, un stand de karaoké, un cours de cuisine, des émissions radiophoniques, des salles de lecture et des voyages dans l’obscurité pour un seul spectateur. Quarantine s’entoure d’artistes et de collaborateurs qui n’ont a priori aucun lien avec la scène : philosophes, soldats, enfants, fleuristes et chefs cuisiniers. Leurs créations sont précédées d’un travail de recherche approfondi et empathique et ont souvent pour objectif d’initier le dialogue entre des personnes qui ne se connaissent pas.


Moving Borders
Le projet Moving Borders est né de la rencontre et des échanges nourris entre les sept institutions partenaires autour de questions, de thématiques et d’objectifs communs. Ce sont tout particulièrement les thématiques européennes actuelles et transnationales qui, abordées dans le cadre de ce réseau de collaborateurs et sous forme de créations in situ, constituent l’intérêt spécifique de ce projet. Il permettra ainsi de créer des passerelles artistiques et sociétales entre les différentes régions européennes.

Moving Borders est cofinancé par le programme Europe Créative – Sous-programme Culture (2014-2020) de l’Union européenne, à hauteur de 200 000 €.

Les partenaires du projet sont : Maillon, Théâtre de Strasbourg – Scène européenne (FR), Ringlokschuppen Ruhr (DE), SPRING Performing Arts Festival (NL), Teatro Municipal Do Porto (P), Onassis STEGI (GR) et Fundacja Instytut Sztuk Performatywnych (PL).

Pour plus d’informations sur les étapes en cours et à venir : www.movingborders.org