jeu. 26 + ven. 27 novembre

20:30 — Durée : 1h00

Maillon (grande salle)

danse, arts visuels

France


en français

partager

Récompensés en 2019 par un Lion d’argent à la biennale de la Danse de Venise, le plasticien Théo Mercier et le chorégraphe Steven Michel continuent à creuser la question du genre.

Dans leur nouvelle création, c’est avec quatre « guérillères » qu’ils déploient un kaléidoscope surprenant sur les représentations des femmes et les stéréotypes qui y sont associés, conjuguant références historiques et hypothèses futuristes, tableaux symboliques et chorégraphies périlleuses. Les Guérillères, tel est aussi le titre d’un long poème furieusement explosif de la militante féministe française Monique Wittig (1935-2003), dont certaines phrases sont projetées en fond de scène. Sur le plateau, les corps des quatre danseuses âgées de 23 à 65 ans deviennent autant de capsules à voyager dans le temps. À travers leurs gestes et danses prend forme une grande fresque qui rassemble tant des déesses déchues que des femmes rebelles, porteuses d’une féroce volonté d’émancipation. Avec Théo Mercier et Steven Michel, ces quatre femmes se lancent dans un rituel sabbatique, la célébration de l’énergie vitale, bousculant la construction sociale du genre.


---> café linguistique franco-allemand
je 26.11. 19:00

  • Avec : Laura Belgrano, Lili Buvat, Marie de Corte, Mimi Wascher
  • Conception, chorégraphie et scénographie : Théo Mercier, Steven Michel
  • Texte extrait de : Les Guérrières de Monique Wittig (Les Éditions de Minuit, 1969) et autres prélèvements
  • Collaboration artistique : Jonathan Drillet
  • Création sonore : Pierre Desprats
  • Lumière : Éric Soyer
  • Costumes : Valérie Hellebaut
  • Collaboration couture : Pauline Jakobiak
  • Vidéo : Thomas James, Erwan Fichou
  • Maquillage effets spéciaux : Éric Ducron, Stéphane Chauvet
  • Maquillage : Laurence Echevarria Mulens
  • Collaboration peinture : Marie Maresca
  • Création prothèse : Jean-Christophe Spadaccini, Denis Gastou, Pierre Parry, Kazuhito Kimura
  • Régie générale : François Boulet
  • Régie son : Étienne Nicolas
  • Production : Nanterre-Amandiers, Centre dramatique national
  • Avec le soutien de : la Fondation d’entreprise Hermès dans le cadre de son programme New Settings
  • Coproduction : Bonlieu, Scène nationale d’Annecy / Maison de la culture d’Amiens / C-TAKT platform transdisciplinairtalent / Théâtre Vidy-Lausanne / Théâtre Saint-Gervais, Genève / La Soufflerie – Rezé
  • Avec le soutien de : Région Île-de-France / Forum culturel autrichien / Ménagerie de verre / apap – Performing Europe 2020, cofinancé par le programme Europe créative de l’Union européenne / PEPS Plateforme européenne de production scénique Annecy-Chambéry-Genève-Lausanne dans le cadre du programme Européen de coopération transfrontalière Interreg France-Suisse 2014-202, / SPEDIDAM (société de perception et de distribution qui gère les droits des artistes interprètes en matière d’enregistrement, de diffusion et de réutilisation des prestations enregistrées)