mar. 27 + mer. 28 septembre

20:30 — Durée : 1h30

Maillon (petite salle)

Théâtre, Musique

France, Italie


coproduction Maillon

en français

espresso
me 28.09.

présenté avec Musica

Unique femme à suivre l’enseignement de Dimitri Chostakovitch, Galina Ustvolskaja est longtemps restée méconnue, sans doute parce qu’elle a rompu avec le maître pour laisser libre cours à sa propre écriture musicale. Une écriture sans concession, sans fioriture, dans laquelle Silvia Costa, figure montante du spectacle vivant, voit une forme de pureté brute.

Elle s’exprime dans six sonates, écrites entre 1947 et 1988, que l’artiste met en scène dans un ordre chronologique, comme une histoire en creux de leur créatrice. À partir de ces œuvres, elle a imaginé un récit fragmenté qui prend forme autour d’un lit, symbole de naissance, d’amour et de mort, lieu où s’immobilise le corps et où se met en marche l’imaginaire. Au piano, Marino Formenti traduit toute la force d’une œuvre qui jusque dans sa structure nécessite l’engagement physique du musicien. La musique n’accompagne pas le théâtre, le théâtre n’illustre pas la musique : la scène est le lieu d’une vision surgie de la puissance évocatrice des notes. Une manière de rendre hommage à une compositrice qui disait de la musique qu’elle était sa vie elle-même.

  • Mise en scène et scénographie : Silvia Costa
  • Sur les sonates pour piano de : Galina Ustvolskaja interprétées par Marino Formenti
  • Avec : Hélène Alexandridis, Marief Guittier, Anne-Lise Heimburger, Rosabel Huguet Dueñas, Pauline Moulène ainsi qu'une petite fille et un figurant choisis sur place
  • Costumes : Laura Dondoli
  • Création sonore : Nicola Ratti
  • Lumière : Marco Giusti
  • Textes : Umberto Sebastiano
  • Assistanat : Rosabel Huguet Dueñas
  • Production : La Comédie de Valence, CDN Drôme-Ardèche
  • Coproduction : MC93 - Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis, Bobigny; Festival d’Automne à Paris; Théâtre National de Bretagne; Maillon, Théâtre de Strasbourg - scène européenne