Le Parcours Danse, c’est un abonnement croisé de six spectacles proposé par le Ballet de l’Opéra national du Rhin, le Maillon et POLE-SUD, CDCN.

Faire découvrir au public la diversité de la création chorégraphique, ainsi que les établissements qui la soutiennent, tel est, depuis 23 ans, le double pari de cette proposition.

Spectres d’Europe

Bruno Bouché, Kurt Jooss
13 + 16 + 17 + 18 novembre
Opéra

Sous la forme d’un diptyque, Spectres d’Europe questionne le passé et le destin de notre continent, cent ans exactement après la fin de la Première Guerre mondiale. Avec La Table verte, pièce que Kurt Jooss créa à Paris dans les mois qui précédèrent l’arrivée d’Adolf Hitler au pouvoir, l’esthétique expressionniste exprime toute l’horreur de l’oppression et des combats. Bruno Bouché, quant à lui, accompagne sa création de musiques de Jean-Sébastien Bach et de Sufjan Stevens, avec la complicité du musicien Nicolas Worms. Réflexion politique et geste poétique, Fireflies, ou lucioles, renvoie notamment à la figure de Pier Paolo Pasolini. Métaphores d’un esprit de résistance en marge de l’ordre du monde, les lucioles sont des rhizomes luminescents fragiles qui scintillent dans la nuit.

Bacchantes – Prélude pour une Purge

Marlene Monteiro Freitas
11 + 12 décembre
Maillon-Wacken
Présenté par le Maillon et POLE-SUD, CDCN

À peine entré dans la salle, le public est convié à une joyeuse cérémonie pour fêter Dionysos. Qui sont ces Bacchantes, vaguement inspirées de la mythologie grecque ? Entourée de douze interprètes et musiciens, la chorégraphe-performeuse Marlene Monteiro Freitas se lance avec une énergie inépuisable dans un bal rituel au rythme frénétique. Dans cette composition sonore et visuelle, elle donne à une anarchie dadaïste les couleurs du présent et nous offre un spectacle total, entre musique concrète, performance grimaçante et danse exaltée, avec, en point d’orgue, le Boléro de Ravel.

le bruit des arbres qui tombent

Nathalie Béasse
23 + 24 janvier
Maillon-Wacken

Vague et respiration, onde et souffle, une voile noire se déploie sur la scène, prologue muet avant que ceux qui l’animent entrent dans la danse. Trois hommes et une femme, peut-être d’une même fratrie, viennent l’un après l’autre raconter un souvenir, ou porter la parole d’un auteur. Leur rencontre crée des situations non dénuées d’humour qui se ramifient et s’entrecroisent sans début et sans fin, sans trame apparente. Située quelque part entre danse et théâtre, l’expérience poétique à laquelle invite Nathalie Béasse nous ouvre un immense espace imaginaire et sensoriel.

Sweet Tyranny

Pere Faura
19 + 20 mars
POLE-SUD, CDCN
Dans le cadre du festival EXTRADANSE

Fan de culture pop, Pere Faura aime à la détrousser de ses mythes et clichés. Cette vocation première contribue à la jubilation qui traverse ses spectacles. Avec ses accents punk un brin vindicatifs, Sweet Tyranny, pièce de groupe issue d’une trilogie, revisite les films musicaux des années 70 et 80, notamment les chorégraphies de John Travolta. Ce faisant, l’artiste catalan questionne avec humour l’image d’une danse festive qu’il compare aux conditions de vie du danseur, à notre rapport à l’art et aux oeuvres.

NÄSS (Les Gens)

Fouad Boussouf / Compagnie Massala
03 + 04 + 05 avril
Théâtre de Hautepierre
Présenté par POLE-SUD, CDCN et le Maillon dans le cadre du festival EXTRADANSE

Faire dialoguer les danses et musiques du Maroc qui ont bercé son enfance avec le vocabulaire hip-hop et sa propre écriture, tel est l’enjeu que s’est donné Fouad Boussouf pour créer NÄSS. Dans cette pièce forgée par une danse intense et acrobatique, sept interprètes masculins de haute voltige se retrouvent au plateau. Le chorégraphe unit leurs énergies aux rythmes immémoriaux qui ont scellé le destin de communautés du Nord de l’Afrique.

Maria de Buenos Aires

Matias Tripodi / Astor Piazzolla et Horacio Ferrer
05 + 06 + 07 + 09 + 10 mai
Opéra

Première collaboration entre deux extraordinaires artistes qui ont marqué en profondeur la culture argentine, le poète Horacio Ferrer et le compositeur Astor Piazzolla, Maria de Buenos Aires est une forme unique d’opéra-tango qui nous plonge dans les méandres de l’âme de la « Reine de la Plata » avec en son coeur la belle Maria. Indépendante et libre, Maria se donne avec ivresse à la ville, à la poésie, à la danse et aux hommes. Les bas-fonds de Buenos Aires sont à la fois un enfer et un paradis mais où toujours le tango brûle les corps habités par la musique. Cette nouvelle production est chorégraphiée et mise en scène par Matias Tripodi, danseur, pédagogue et expert passionné du tango.

En partenariat avec POLE-SUD, CDCN et L’Opéra national du Rhin

Abonnements: 36 € – 78 €
Souscriptions jusqu’au 13 octobre inclus et dans la limite des places disponibles

Infos et souscriptions :
- sur le site internet de l’Opéra
- par courrier en remplissant le formulaire ci-joint
- au guichet de l’Opéra national du Rhin