dim. 12 + sam. 18 + dim. 19 janvier

14:00 — Durée : 9h15

Maillon (grande salle)

Théâtre, cinéma

France

En français
9:15 sans entracte, les spectateurs peuvent entrer et sortir librement pendant la représentation
Restauration sur place
Possibilité de voir également séparément les spectacles Joueurs + Mao II + Les Noms

partager

Présenté avec le TNS

Julien Gosselin a un goût certain pour la littérature. Après avoir adapté des romans-fleuves pour la scène, il a choisi cette fois-ci d’opérer une coupe verticale dans l’œuvre de l’écrivain américain Don DeLillo.

Trois de ses romans deviennent ainsi le moyen de focaliser le regard, tel un miroir ardent, sur une société marquée par l’individualisme, le capitalisme, le radicalisme, le terrorisme. Dans un retour sur trois décennies, Gosselin décortique la façon dont les êtres humains sont ballotés par les violences manifestes ou souterraines que produisent les sociétés qui les entourent. Le jeune metteur en scène poursuit ainsi sa quête d’une possible équation entre littérature, approche cinématographique et présence intense des corps sur le plateau. Offertes à la découverte soit en trois parties distinctes, soit sous la forme d’un seul spectacle, des images filmées en direct se superposent au jeu des comédiens. Les intégrales invitent à l’immersion dans un dispositif scénique et visuel qui vous laisse librement sortir, vous restaurer, revenir. Un théâtre qui entre en dialogue avec le public, tant dans son histoire intime que dans celle de son époque.

  • Avec : Rémi Alexandre, Guillaume Bachelé, Joseph Drouet, Denis Eyriey, Antoine Ferron, Carine Goron, Pauline Haudepin, Alexandre Lecroc-Lecerf, Frédéric Leidgens, Caroline Mounier, Victoria Quesnel, Maxence Vandevelde
  • Texte : Don DeLillo
  • Traduction : Marianne Véron
  • Adaptation et mise en scène : Julien Gosselin
  • Scénographie : Hubert Colas, assisté de Frédéric Vienot et Antoine Guilloux
  • Assistant à la mise en scène : Kaspar Tainturier-Fink
  • Musique : Rémi Alexandre, Guillaume Bachelé, Maxence Vandevelde
  • Lumière : Nicolas Joubert, assisté d’Arnaud Godest
  • Vidéo : Jérémie Bernaert, Pierre Martin
  • Son : Julien Feryn
  • Costumes : Caroline Tavernier, assistée d’Angélique Legrand
  • Accessoires : Guillaume Lepert
  • Production : Si vous pouviez lécher mon cœur
  • Coproduction : 開動 Kaidong Coopération franco-taiwanaise pour les arts vivants / Phénix, Scène nationale pôle européen de création Valenciennes / 國家表演藝術中心 - 國家兩廳院 National Performing Arts Center – National Theater & Concert Hall, Taïwan / L’Odéon, Théâtre de l’Europe / Théâtre National de Strasbourg / Festival d’Avignon / MC2 Grenoble / Théâtre du Nord, CDN Lille Tourcoing Hauts-de-France / International Theater Amsterdam / Théâtre National de Bretagne / Les Théâtres de la Ville de Luxembourg / Bonlieu, Scène nationale d’Annecy / Le Quartz, Scène nationale de Brest / Festival d’Automne à Paris / La Filature, Scène nationale de Mulhouse
  • Avec la participation artistique du : Jeune Théâtre National
  • Avec le soutien de : Nanterre-Amandiers et Montévidéo, créations contemporaines
  • Avec le soutien exceptionnel de : la DGCA / DRAC Hauts-de-France et de la Région Hauts-de-France
  • L’Adaptation de « Joueurs, Mao II, Les Noms » est représentée dans les pays de langue française par : Dominique Christophe / l’Agence, Paris en accord avec Abrams Artists & The Wallace Literary Agency, New York
  • Construction du décor : Ateliers du Théâtre National de Strasbourg
  • Création au : Festival d’Avignon juillet 2018
  • Textes publiés aux : Éditions Actes Sud