sam. 23 janvier

18:00 — Durée : 5h30

Maillon

la fabrique d'expériences


vente d'ouvrage : 16:30 – 22:15
Si c'était de l'amour : 17:00 – 18:20
Brando : projection en continu 17:00 – 00:00
concert live : 20:45 – 22:00
8 € pour les activités de la carte blanche à partir de 18:00

18 € pass Gisèle Vienne (carte blanche + spectacle)
pour cette formule merci de contacter directement la billetterie par mail billetterie@maillon.eu ou par télèphone +33 (0)3 88 27 61 81

partager

Le Maillon propose de découvrir l’univers de l’artiste Gisèle Vienne à travers une sélection filmique, musicale et bibliographique, dans le cadre du spectacle L’Étang

projection : Si c’était de l’amour de Patric Chiha

présenté avec vidéo les beaux jours
80 min / 2019
Ils sont quinze jeunes danseurs, d’origines et d’horizons divers. Ils sont en tournée pour danser Crowd, une pièce de Gisèle Vienne inspirée des raves des années 90, sur l’émotion et la perception du temps. En les suivant de théâtre en théâtre, Si c’était de l’amour, documente leur travail et leurs étranges et intimes relations. Car les frontières se troublent. La scène a l’air de contaminer la vie – à moins que ce ne soit l’inverse. De documentaire sur la danse, le film se fait alors voyage troublant à travers nos nuits, nos fêtes, nos amours.

projection : Brando de Gisèle Vienne

9 min / 2014
Brando est un court métrage de Gisèle Vienne sur la musique éponyme de Scott Walker + Sunn O))) extraite de l’album Soused (4AD, 2014), avec Anja Röttgerkamp, Léon Rubbens et Catherine Robbe-Grillet. Production Same Art, 4AD et DACM. Avec la participation du LUX – Scène nationale de Valence.

concert live

avec Tujiko Noriko
Née à Osaka et installée à Paris, Tujiko Noriko est musicienne, chanteuse et réalisatrice. Elle compose une musique paradoxale, suave tout autant que claustrophobique, faite de couches successives nourrissant rythmes et mélodies.

Vente d’ouvrages

Une sélection d’ouvrages en vente au Maillon

---> Grand entretien #2 texte / image – héritage également à découvrir dans le cadre de la carte blanche à Gisèle Vienne