jeu. 20 janvier au sam. 5 février

programme complet à venir

partager

temps fort
20 janv. ––– 5 fév. 2022
spectacles, rencontres, ateliers…

Depuis au moins deux siècles – qu’on pense au mythe du Golem ou à celui de Frankenstein – le thème du double «  artificiel  » que l’homme se crée est présent dans nos imaginaires. L’invention du mot «  robot  » lui a donné un nom moderne il y a cent ans. Aujourd’hui, à l’heure des progrès de la miniaturisation et de l’avènement des algorithmes, c’est entre autres la question de l’intelligence artificielle, quand elle prend une apparence humaine, qui est au centre des réflexions, des débats, des représentations collectives.

Car l’androïde fascine autant qu’il inquiète. Conçu, dans l’industrie notamment, pour pallier nos faiblesses ou pour soulager le travail, c’est précisément parce qu’il peut nous remplacer que nous craignons qu’il prenne notre place. Pourtant, l’intelligence artificielle s’immisce à de nombreux endroits dans nos quotidiens, la mécanique « répare » des corps humains, le robot devient assistant, voire soignant. À travers lui, c’est aussi toute la question de notre rapport au progrès qui se pose.

Tandis que l’industrie cinématographique inscrit souvent la créature mécanique dans un récit dystopique à grands renforts d’effets spéciaux, le théâtre dispose d’autres moyens pour développer d’autres propos. Les corps sur le plateau, l’assemblée d’hommes et de femmes réunis dans une salle permettent de rendre sensible la rencontre de l’être humain et son double ; les formes immersives impliquent encore davantage le spectateur dans celle-ci ; cirque et danse lui donnent une forme à la fois plastique et imagée. Face à un sujet aussi vaste que le transhumanisme, le temps fort Paranoid Androids – des robots et des hommes vous invite à découvrir et à questionner ses enjeux, ses paradoxes et les fantasmes auxquels il donne lieu.