ven. 17 mars au dim. 2 avril

Durée : 384h00

SPECTACLES, RENCONTRES, PROJECTIONS, ATELIERS… PROGRAMME COMPLET À VENIR

Des mains calleuses et de la suie sur le visage, des attaché-cases dans les halls d’aéroport, des micros-casques dans les open spaces, des ouvrier·ère·s à la chaîne ou des yuppies qui rentrent chez eux en rangs serrés dans les transports en commun… l’imagerie du travail véhicule des représentations dont certaines s’éloignent de plus en plus de la réalité.

Le monde de l’activité professionnelle se transforme, sous l’effet conjoint d’une mondialisation et d’une numérisation croissantes, certes, mais aussi parce que les attentes et les exigences se transforment aujourd’hui : être bien payé·e, avoir une activité intéressante, avoir un poste qui permet d’avoir du temps, être utile, être autonome, pouvoir s’épanouir, avoir un poste stable, avoir un poste qui permet d’évoluer, travailler pour une entreprise locale et éco-responsable... La liste des aspirations s’étoffe, les représentations se diversifient. Sondages d’opinion et analyses sociologiques battent en brèche certaines idées reçues, et témoignent des changements culturels qui traversent nos sociétés : la recherche d’un « sens » dans le travail et une meilleure prise en compte de l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle jouent un rôle essentiel pour une nouvelle génération d’actif·ve·s. Des formes plus anciennes du travail ont-elles pour autant disparu ? Où sont ceux qui restent en dehors du nouveau « marché du travail » ? Celles qui traversent parfois des continents pour des « petits boulots », auxquels a recours la société des loisirs et des services ? Entre formes immersives, compositions musicales, dialogues de générations ou visites surprises du patrimoine entrepreneurial, le temps fort Tu fais quoi dans la vie ? explore les mutations du monde du travail dans l’Europe d’aujourd’hui.